Vaccination contre le rotavirus

Vaccination contre le rotavirus

la Norvège adopte des recommandations strictes

Depuis qu’il a été introduit dans le calendrier norvégien en 2014, le vaccin contre le rotavirus doit être administré en deux doses, la première à 6 semaines et la seconde à 12 semaines, au lieu de la première dose entre 6 et 12 semaines et la suivante vers 27 semaines comme dans le calendrier initial. Les autorités ont aussi fixé des âges limites absolus, 12 semaines pour la première dose et 16 semaines pour la seconde, avec un intervalle obligatoire d’au moins 4 semaines entre les 2 doses.

L’institut de santé publique norvégien publie les résultats d’une enquête destinée à vérifier la couverture vaccinale obtenue 1 an après la mise en place de cette stratégie vaccinale et à évaluer l’adhésion au schéma vaccinal recommandé. Les auteurs ont aussi examiné les éventuels changements survenus dans le respect du calendrier pour les autres vaccinations habituelles de l’enfant.

Les résultats feraient rêver les autorités sanitaires françaises. Car

Un an après la mise à jour du calendrier vaccinal, 60 862 nourrissons ont reçu au moins 1 dose de vaccin, soit 89 % des enfants concernés. La vaccination complète à 2 doses a été réalisée chez 82 % des nourrissons concernés et dans l’intervalle de temps préconisé dans 98 % des cas, strictement selon le calendrier recommandé pour 90 % d’entre eux. Aucune augmentation de l’incidence des invaginations intestinales n’a été détectée au moment de la publication des résultats de l’étude.

Les auteurs sont eux-mêmes impressionnés par une telle adhésion à un programme vaccinal, avec des limites d’âges aussi strictes et pour un nouveau vaccin.

Jeu. 15 sept. 2016